Mieux comprendre les différents dispositifs de financements


Mieux comprendre les différents dispositifs de financements

Les financements de la formation sont nombreux et variables en fonction de votre situation (salarié, intérimaire, demandeur d’emploi...).

Retrouvez ci-dessous les principaux dispositifs de financement de formation.

Vous ne savez pas encore à quels types de financement vous avez le droit ? Consultez notre page : Financer sa formation pour en savoir plus.

AFPR (Action de Formation Préalable au Recrutement)

Qu’est-ce que l’AFPR ?

L’AFPR est une aide pour tout demandeur d’emploi inscrit à Pôle Emploi souhaitant compléter ses compétences, nécessaires à un nouveau poste visé. Ce financement sera accordé si :

  • un employeur s’engage à embaucher le demandeur d’emploi
  • un salarié demandeur d’emploi est :
    • En CDD (Contrat à Durée Déterminée) de 6 à 12 mois
    • En intérim supérieur ou égal à 6 mois au cours des 9 mois suivant la formation
    • En contrat de professionnalisation inférieur à 12 mois

Qui en bénéficie ?

  • Demandeur d’emploi avec une promesse d’emploi, inscrit à Pôle emploi, qu’il soit indemnisé ou non
  • Salarié recruté en contrat d’accompagnement dans l’emploi (CUI-CAE), contrat initiative-emploi (CUI-CIE) ou en CDD dans une structure d’insertion par l’activité économique

Qui contacter ?

Pour plus d’informations, contactez votre agence ou conseiller Pôle Emploi.
 
En savoir plus sur l’AFPR

AGEFIPH (Association de GEstion du Fonds pour l'Insertion Professionnelle des Handicapés)

Qu’est-ce que l’AGEFIPH?

L’AGEFIPH permet de favoriser l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi de personnes handicapées dans l’entreprise. Ce fonds est alimenté par les contributions versées par les entreprises de 20 salariés et plus n’atteignant pas le taux d’emploi légal de 6% des travailleurs handicapés. Il permet de financer des aides, des prestations et des services mis en œuvre au quotidien sur le terrain que ce soit pour accompagner les personnes handicapées ou les employeurs.

Qui en bénéficie ?

Toute personne en situation de handicap.

Qui contacter ?

Pour plus d’informations, consultez le site de l’AGEFIPH
 
En savoir plus sur AGEFIPH

AIF (Aide Individuelle à la Formation)

Qu’est-ce que l’AIF ?

L’AIF est un dispositif pour aider un demandeur d’emploi à financer une formation, quand aucun autre dispositif ne peut la financer. Le but étant un retour durable à l’emploi.

Qui en bénéficie ?

  • Demandeur d’emploi inscrit à Pôle Emploi, indemnisé ou non
  • Personne bénéficiaire de la Convention de Reclassement Personnalisé (CRP)
  • Personne bénéficiaire d’un Contrat de Transition Professionnelle (CTP)
  • Personne bénéficiaire d’un Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP)

Qui contacter ?

Pour plus d’informations, contactez votre agence ou conseiller Pôle Emploi.
 
En savoir plus sur l’AIF

Bilan de compétences

Qu’est-ce que le bilan de compétences ?

Le Bilan de compétences permet de connaître ses compétences personnelles et professionnelles, ses aptitudes et motivations. Il permet la reconversion professionnelle et peut être accompagné d’une formation.

Qui en bénéficie ?

Toute personne active, notamment :

  • Les salariés du secteur privé, en CDI ou CDD
  • Les salariés du secteur public (fonctionnaires, agents non titulaires…)
  • Les demandeurs d’emploi

Qui contacter ?

Pour plus d’informations, contactez :

  • Pour les salairés : votre employeur, ainsi que votre Opacif ou CIBC
  • Pour les demandeurs d’emploi : votre agence ou conseiller de Pôle emploi, de l’APEC ou de Cap emploi

 
En savoir plus sur le Bilan de compétences

CDPI (Contrat de Développement Professionnel Intérimaire)

Qu’est-ce que le CDPI ?

Le CDPI est un contrat de mission-formation conclu entre le salarié, l’ETT et l’organisme de formation dans le cadre d’une formation de 175 à 910 heures. Ce dispositif, spécifique à l’intérim, permet de qualifier et d’insérer un salarié, comme un contrat de professionnalisation.

Qui en bénéficie ?

Les intérimaires :

  • Sans diplôme supérieur au niveau V (CAP, BEP…) et ayant totalisé au moins 450 heures de travail temporaire au cours des 18 derniers mois
  • Avec un diplôme de niveau IV sans débouché sur votre branche et ayant totalisé au moins 450 heures de travail temporaire au cours des 18 derniers mois
  • Âgés de plus de 45 ans et la formation doit vous permettre d’obtenir ou de garder un emploi sans lien avec votre formation ou votre expérience précédentes
  • Ayant achevé un CIPI (Contrat d’Insertion Professionnelle Intérimaire) il y a moins de 6 mois
  • Rencontrant des difficultés dans les savoirs de base (langue française, lecture, écriture, calculs,…)
  • Reconnus travailleurs handicapés.

Qui contacter ?

Pour plus d’informations, contactez votre Entreprise de Travail Temporaire (ETT) ou le Fonds d’Assurance Formation du Travail Temporaire (FAT TT) :

 
En savoir plus sur CDPI

CIF (Congé Individuel de Formation)

Qu’est-ce que le CIF ?

Le CIF est un dispositif de formation qui permet, à temps plein ou partiel, de se qualifier ou aller vers une reconversion professionnelle, tout en étant rémunéré. La durée de la formation de ce dispositif peut aller jusqu’à un an ou 1 200 heures maximum. Le salarié touche 100 % de son salaire (jusqu’à près de 3 000 € bruts), puis au-delà 80 %, si le congé ne dépasse pas 1 an ou 1 200 heures.

Qui en bénéficie ?

  • Salarié en CDI (2 ans d’activité salariée, dont un dans la même entreprise)
  • Salarié en CDD (24 mois d’activité salariée consécutifs ou non dans les cinq dernières années, dont 4 mois consécutifs ou non dans au cours des 12 derniers mois), la formation devra débuter dans les 12 mois suivant la fin du CDD
  • Après un licenciement économique (pas ancienneté demandée si le salarié n’a pas suivi un stage de formation entre son licenciement et son nouvel emploi)

Qui contacter ?

Pour plus d’informations, contactez :

  • Votre OPCA
  • L’Opacif de la branche de votre employeur
  • Le FONGECIF de votre région.

 
En savoir plus sur le CIF

CIPI (Contrat d’Insertion Professionnelle Intérimaire)

Qu’est-ce que le CIPI ?

Le CIPI permet de faciliter l’insertion ou la réinsertion dans l’emploi de personnes sans emploi, inscrites ou non comme demandeur d’emploi. Il s’agit d’un contrat spécifique à la branche du travail temporaire. Ce dispositif permet de renforcer l’accès des personnes à un emploi durable.

Qui en bénéficie ?

  • Jeunes de moins de 26 ans n’ayant pas d’expérience professionnelle en entreprise
  • Demandeurs d’emploi de plus de 45 ans
  • Demandeurs d’emploi de longue durée
  • Bénéficiaires de l’obligation d’emploi tel que prévus à l’article L 5212-13 du code du travail (dont les travailleurs handicapés)
  • Bénéficiaires de dispositifs spécifiques (dont le RSA ou l’ASS)
  • Personnes ayant interrompu leur activité professionnelle pendant au moins 6 mois pour s’occuper de leurs enfants, conjoint ou ascendants en situation de dépendance
  • Personnes ayant travaillé moins de 210 heures au cours des 6 derniers mois
  • Candidats d’une ETT, orientés par Pôle emploi

Qui contacter ?

Pour plus d’informations, contactez votre Entreprise de Travail Temporaire (ETT) ou votre agence ou conseiller Pôle Emploi.
 
En savoir plus sur le CIPI

Contrat de Professionnalisation

Qu’est-ce que le Contrat de Professionnalisation ?

Le Contrat de professionnalisation est un contrat de travail signé entre un salarié et un employeur, qui permet l’obtention d’une qualification professionnelle reconnue par l’État et/ou la branche professionnelle, dans le cadre d’une formation continue.

Qui en bénéficie ?

  • Jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus pour compléter leur formation initiale
  • Demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus
  • Bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ;
  • Personnes ayant bénéficié d’un contrat aidé (contrat unique d’insertion – CUI).

Qui contacter ?

Pour plus d’informations, contactez votre OPCA ou votre agence ou conseiller Pôle Emploi.
 
En savoir plus sur le Contrat de Professionnalisation

CPF (Compte Personnel de Formation)

Qu’est-ce que le CPF ?

Le compte personnel de formation sont des heures de formation acquises selon vos heures travaillées. Que vous soyez à temps plein, partiel ou même chômeur vous pouvez bénéficier d’heures pour vous former. Ces heures peuvent être acquises dès 16 ans jusqu’à la retraite. Les heures de CPF sont ajoutées automatiquement en fin d’année proportionnellement au temps de travail réalisé au cours de l’année, dans la limite d’un plafond de 150 heures. Les heures restent acquises, même en cas de perte d’un emploi ou d’un changement d’emploi. En cas particuliers, il est possible de dépasser le plafond avec des abondements.

Alimentation du compte CPF actuellement :

  • Pour un salarié à temps plein :

Vous cumulez 24 heures chaque année, jusqu’à atteindre 120 heures. Puis 12 heures par an jusqu’au plafond de 150 heures. Pour les salariés non qualifiés d’un diplôme de CAP / BEP ou d’un titre professionnel enregistré et classé au niveau 5 du RNCP. Vous pouvez cumuler chaque année 48 heures, jusqu’à un plafond de 400 heures.

  • Pour un salarié à temps partiel :

L’alimentation du compte CPF est calculée en fonction des heures travaillées.

Alimentation du compte CPF à compter du 1er janvier 2019 : À compter du 1er janvier 2019, les crédits CPF s’exprimeront en euros. Vous cumulerez jusqu’à 500 € par an pour un salarié à temps plein, avec un plafond de 5.000 €.

Qui en bénéficie ?

  • Salarié
  • Demandeur d’emploi
  • Fonctionnaire ou agent contractuel de la fonction publique
  • Membre d’une profession libérale ou d’une profession non salariée
  • Conjoint collaborateur
  • Travailleur indépendant (depuis le 1er janvier 2018 et sera visible au 1er janvier 2019)

Qui contacter ?

Une fois inscrit sur le site en ligne dédié au CPF, vous pouvez avoir plus d’informations :

  • Par messagerie depuis votre compte CPF : moncompteformation.gouv.fr
  • Par téléphone au 02 41 19 22 22, du lundi au vendredi de 9h à 17h (appel non surtaxé)

 
En savoir plus sur le CPF

CSP (Contrat de Sécurisation Professionnelle)

Qu’est-ce que le CSP ?

Le CSP permet un accompagnement renforcé, avec un suivi individualisé, mis en place par Pôle Emploi permettant un retour à l’emploi. Il commence par une phase de pré-bilan, d’évaluation des compétences et d’orientation professionnelle. Les mesures d’accompagnement permettent notamment de réaliser des périodes de formation ou de travail en entreprise rémunérées, en adéquation avec le profil.

Qui en bénéficie ?

Le CSP est proposé au salarié :

  • dont le licenciement économique est envisagé
  • et remplissant les conditions ouvrant droit au bénéfice de l’allocation de retour à l’emploi (ARE).

Qui contacter ?

Pour plus d’informations, contactez votre agence ou conseiller Pôle Emploi.
 
En savoir plus sur le CSP

Période de professionnalisation

Qu’est-ce que la Période de professionnalisation ?

La période de professionnalisation permet, via la formation en alternance, l’évolution professionnelle et le maintien de l’emploi des salariés les moins qualifiés. Le projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel prévoit la suppression des périodes de professionnalisation à partir de 2019.

Qui en bénéficie ?

Tout salarié :

  • En CDI, y compris les salariés titulaires d’un contrat unique d’insertion (CUI)
  • En CDD dans une structure d’insertion par l’activité économique ou en CUI

Qui contacter ?

Pour plus d’informations, contactez votre employeur.
 
En savoir plus sur la Période de professionnalisation

PFE (Plan de Formation de l’Entreprise)

Qu’est-ce que le PFE ?

Le PFE permet à l’employeur de s’assurer de l’adéquation entre les compétences de ses salariés et leur poste, notamment vis-à-vis des évolutions technologiques. Pour cela, il doit leur proposer des formations prévues dans le cadre du plan de formation de l’entreprise.

Qui en bénéficie ?

L’employeur est libre de choisir les salariés qu’il souhaite faire bénéficier d’une formation. Un salarié peut également prendre l’initiative de demander à son employeur de suivre une formation prévue par le plan de formation.

Qui contacter ?

Pour plus d’informations, contactez votre employeur.
 
En savoir plus sur le PFE

POE (Préparation Opérationnelle à l’Emploi)

Qu’est-ce que la POE ?

La POE est un dispositif de formation qui permet à un demandeur d’emploi de bénéficier d’une formation professionnelle pour acquérir les compétences qui lui manque pour aller vers l’emploi qu’il souhaite. Il existe deux types de POE : la POEI et la POEC

Qui en bénéficie ?

Tout demandeur d’emploi inscrit à Pôle Emploi, qu’il soit indemnisé ou non.

Qui contacter ?

Pour plus d’informations, contactez votre agence ou conseiller Pôle Emploi.

POEC (Préparation Opérationnelle à l’Emploi Collective)

Qu’est-ce que la POEC ?

La POEC est un dispositif qui permet aux demandeurs d’emploi de se former à des métiers qui recrutent. Ce dispositif est mis en œuvre par décision de l’OPCA qui communique à Pôle Emploi les besoins. Le but étant qu’à l’issu de la formation, les demandeurs d’emploi trouvent plus facilement un CDI ou un CDD.

Qui en bénéficie ?

Tout demandeur d’emploi inscrit à Pôle Emploi, qu’il soit indemnisé ou non.

Qui contacter ?

Pour plus d’informations, contactez votre agence ou conseiller Pôle Emploi.
 

En savoir plus sur la POEC

POEI (Préparation Opérationnelle à l’Emploi Individuelle)

Qu’est-ce que la POEI

La POEI permet à une entreprise de percevoir une aide financière pour un demandeur d’emploi avant son embauche ou un salarié en contrat aidé. L’objectif étant de former le salarié ou le futur salarié à la tenue du poste difficile à pourvoir. Mais également à recruter un demandeur d’emploi opérationnel, formé aux besoins de l’entreprise.

Qui en bénéficie ?

  • Entreprise ayant déposé une offre d’emploi à Pôle Emploi
  • Demandeur d’emploi inscrit à Pôle Emploi
  • Salarié en CDI ou CDD d’insertion dans une SIAE

Qui contacter ?

Pour plus d’informations, contactez votre agence ou conseiller Pôle Emploi.
 

En savoir plus sur la POEI